Budget participatif de la RIVP

21 - 30 de 73 projets contenant le terme 'Lien social'

Projet d'investissement

Partager un local pour accueillir et organiser des activités avec les jeunes


130-05-Jeudi  •  esi n°214505 appart n° 0114  •  La Grange aux Belles, 10ème

Organiser un programme d’activités pour les jeunes (8 à 18 ans) qui n’ont pas de moyens et ne participent pas à des activités et habitent la grange aux belles

  • Des activités culturelles : initiation au théâtre pour apprendre à prendre la parole, organisation de jeux, initiation aux percussions et au chant pour organiser un spectacle fait par les jeunes en invitant tous les locataires (montrer notre capacité, ce que l’on sait faire)
  • Apprendre la cuisine et organiser de repas qui seront l’occasion de proposer aux locataires de partager un repas et de les inviter gratuitement
  • Proposer des sorties sur une journée pour découvrir l’environnement, ce qui existe autour du quartier (exemple : musées, expositions, rencontre d’artistes ; des matchs de sport pour découvrir des sports, des clubs…)

Disposer du local les mercredi et weekend (samedi et dimanche) une semaine sur deux pour organiser ces ateliers.

Les ateliers seraient être animés par Mme BADJI qui est chorégraphe (et membre de l’association « compagnie Niaba » qui pourrait porter le projet). D’autres habitants et intervenants (Quatre) pourraient venir soutenir et travailler avec Mme Badji.

Les activités se dérouleraient les mercredis, samedis et dimanche une semaine sur deux (tous les 15 jours) tout au long de l’année scolaire (septembre à juin)

Projet d'investissement

Organiser une ou plusieurs fêtes de locataires

169-06-Lundi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Elie Faure 12ème - Commandant l Herminier, 20ème

Les locataires du secteur se connaissent peu et souhaite se rencontrer, la RIVP propose d'organiser un moment de rencontre convivial entre locataires.

Projet d'investissement

Des fresques pour nos immeubles

156-06-Mardi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Jean Bouton-place Henri Frenay, 12ème

Nous proposons de preindre des trompe-l’œil dans les cages d’escaliers. Les halls des immeubles sont tous différents, les cages d'escaliers sont tristes (couleur grise) les trompes-l'oeil permettraient de les embellir et auraient un effet intéressant (les escaliers sont circulaires). Nous proposons également de peindre des fresques urbaines sur les portes de parking.

L'association MômFrenay propose l'interventon d'un artiste, accompagné par un artiste animateur de Môm’Frenay, ils réaliseront avec les enfants de Môm’Frenay une fresque. Celle-ci sera ensuite finalisée, apposée et inaugurée avec les familles de Môm’Frenay et les habitants des immeubles de la RIVP au cours d’une après-midi des familles. 

Validation sous condition de validation de l'architecte.

Projet d'investissement

Un pédibus pour les enfants de la ZAC Vaugirard

152-06-Vendredi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Porte de Vanves, 14ème

Organiser des pédibus pour amener les enfants à l’école le matin et le soir. Il faut imaginer le création et l’animation de ce dispositif avec une association (comment cela se met en place ? Les règles à respecter ?...) pour lancer le pédibus ensuite cela pourra être porté par les locataires du secteur. Et nous pourrions faire le lien avec une autre idée de soutien scolaire le soir après l’école.

Projet d'investissement

Créer un café tricot

131-05-Vendredi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Elie Faure 12ème - Commandant l Herminier, 20ème

Créer un café tricot.

Projet d'investissement

Visites guidées de l'environnement de l'immeuble par guide professionnel

124-05-Vendredi  •  esi n°215522 appart n° 0159  •  Jean Bouton-place Henri Frenay, 12ème

Mme, Mlle, Mr

Les personnes de ce  très grand immeuble qui ont des intérets pour l'histoire, la culture, l'art  et l'architecture ont peu de chance de se rencontrer et d'échanger. Or il y en a beaucoup et il faut souhaiter qu'il y en aura de plus en plus.

Je souhaite développer un peu plus le concept de visite guidée par un guide professionnel de tout ou partie du quartier du groupe Jean Bouton.

Il s’agit de permettre aux locataires de s’inscrire dans une histoire déjà longue du quartier dont ils incarnent le présent et le futur, et les aider à s’y insérer en le connaissant mieux.

Valoriser le quartier c’est VALORISER leur immeuble et leur donner envie de le respecter.

Les lieux à expliquer et à visiter sont les suivants :

La promenade plantée, à 150 mètres de l’immeuble, l’histoire de ce viaduc ferroviaire devenu le poumon du quartier. Explications sur les végétaux qui y ont été plantés.

La Gare de Reuilly, devenue maison des associations.

Le nouveau conservatoire Paul Dukas, rue du Charolais, à 400 mètres de l’immeuble. (L a visite peut être faite par un guide choisi par la Directeur) Beaoucoup de jeunes de l immeuble pratiquent un instrument.

Le Musée de la Ratp, à 200 mètres de l’immeuble.

La gare de Lyon, son histoire, son architecture, visite du restaurant le Train bleu.

(Si l’horloge de la Gare de Lyon évoque Big ben à Londres c’est parce que la clientèle de cette gare était largement anglaise au début du vingtième siècle, les Anglais allant à Nice, promenade des Anglais)

Autres thèmes possibles, les hommes célèbres ayant vécu dans la quartier, leurs lieux d’habitation.

Les immeubles les plus remarquables du quartier,

L’ilot Chalon, ancien lieu de tous les trafics et point d’entrée de populations venant du monde entier

(Détruit dans les années 80) Il ne reste que le passage Raguinot qui garde une trace de cet ancien quartier.

Origine de l’idée. Dans le vingtième arrdt, j’étais membre de l’Udac, union des artistes et associations culturelles du vingtième dont un des piliers, Vincent de Langlade était LE spécialiste du Père Lachaise dans lequel il pouvait faire 80 visites sur des thèmes différents. Il offrit plusieurs visites aux membres de l Udac et cela permit de mieux se rencontrer et de se connaître tout en apprenant beaucoup de choses.

Ce qui doit être un des buts pour les locataires du groupe Jean Bouton.

Prévoir un programme de trois visites pour donner le temps au bouche à oreille de fonctionner.

Le budget de ces visites dépend du nombre de visites prévues. A négocier avec un guide prêt à s’investir dans le projet, qui devra se documenter sur les thèmes avant de faire la visite dont la durée ne devra pas dépasser une heure.

Veuillez agréer, Mme, Mlle, Mr mes salutations distinguées

Collet JP

Projet d'investissement

un programme d'activités et de convivialité par et pour les locataires!

137-05-Jeudi  •  esi n°214562 appart n° 0257  •  Bd Macdonald, 19ème

Organiser un ensemble d’activités par et pour les habitants : repas conviviaux, sorties culturelles, fêtes entre voisins pour se connaître et découvrir d’autres lieux que l’arrondissement et connaître sa ville dans son ensemble

Faire se rencontrer nouveaux et anciens locataires

Aller à la rencontre de familles, des voisins qu’on ne connaît pas

Faire découvrir d’autres lieux que le 19 ème arrondissement.

 

Le programme démarrerait par un repas des voisins (au centre social Rosa Park éventuellement ou à voir disponibilité d’un local de la RIVP qui puisse accueillir du public)

Ce repas serait l’occasion de proposer aux personnes présentes les 3 activités prévues pour l’année (le programme

> Une sortie / activité en mars (adultes et parents) : découverte d’un musée (ex. Musée du Quai Branly

> Une sortie / activité en juin (enfants et jeunes) : sortie sportive et découverte (ex la France en miniature / parc Elancourt)

> Une sortie / activité en octobre (intergenérations) : à déterminer `

 

Le programme se terminerait en décembre par un nouveau repas des voisins pour faire le point (ce qui a été aimé, ce qui devrait changer…)

 

L’estimation du coût de notre projet reste à préciser

Frais de transports (RER, métro…)

Couts d’entrée dans les musées et activités 

 

Couts liées à l’organisation de 2 repas des locataires (location de salle, consommables, ingrédients…)

 

 

Projet d'investissement

Un réseau de référents de locataires pour assurer de l’aide administrative

167-06-Samedi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  La Grange aux Belles, 10ème

Faire le lien entre les besoins des locataires au plan administratif (classement de papiers, compréhension de courriers, etc.) et des structures d’aide (ex. Desnos)

Projet d'investissement

Boites à livres

170-06-Mardi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Nationale, 13ème

Imaginer un système pour échanger ou donner ses livres, magasines...

Projet d'investissement

Le potager de la villa Ottoz

163-06-Mardi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Notre projet est présenté dans le cadre de l’initiative « Donnez vie à vos idées » lancée par la RIVP en avril 2017. Il s’intègre dans le thème « cadre de vie » mais également « lien social » et concerne la création d’un jardin potager partagé sur le toit terrasse de l’immeuble situé au 43 rue Piat dans le vingtième arrondissement de Paris et au-dessus de l’appartement n°7 (bâtiment situé en deuxième ligne par rapport à la rue).

Contexte général

L’installation d’un jardin potager sur l’un des toits terrasses de notre résidence participe de l’objectif de « 100 hectares de végétalisation des murs et des toits à l’horizon 2020 », affiché par la ville de Paris dans son programme « végétalisation du bâti ». Ce programme entend répondre à plusieurs objectifs d’ordre esthétique et écologique (développer la biodiversité, répondre au besoin d’espaces verts des habitants, participer au rafraichissement de la ville en limitant l’effet « îlot de chaleur urbain », améliorer la qualité de l’air et améliorer le confort thermique et acoustique des bâtiments).

Contexte spécifique à la résidence

La résidence du 43 et du 45 rue Piat se situe au-dessus du jardin de Belleville. Si tous les appartements ont des fenêtres qui s’ouvrent sur le jardin de Belleville, nombreux sont ceux qui ne disposent pas d’un balcon. Les balcons existants sont souvent trop étroits pour permettre l’installation de bacs de taille suffisante à la culture de plantes potagères. Certains appartements ont des terrasses mais ce n’est pas le cas de tous.

Par ailleurs, la résidence située sur les hauts de Belleville permet aux habitants dont les appartements se trouvent à une hauteur suffisante de jouir d’une vue magnifique sur Paris. Là aussi de nombreux habitants de la résidence ne disposent pas de la vue, d’autres l’ont « échangé » au fil des ans avec une immersion dans le vert en raison de la pousse des arbres du jardin de Belleville.

L’installation d’un jardin potager sur l’un des toits, espace à la fois commun et partagé par l’ensemble des locataires des immeubles du 43 et du 45 améliorerait donc le cadre de vie de l’ensemble des habitants en offrant à la fois un extérieur et la vue à tous, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Il renforcerait la cohésion sociale des habitants et leur sentiment d’appartenance collective grâce au développement d’un projet d’intérêt commun. Il constituerait une expérience enrichissante pour tous : participer à une dynamique collaborative et au mouvement du mieux vivre ensemble.

Composition de l’équipe

Le projet est porté par un collectif de locataires. Ce collectif composé des locataires intéressés assurera la réalisation et la gestion du jardin potager.

Pour des raisons de confort de l’ensemble des locataires mais également des raisons de sécurité, le jardin/potager sur le toit ne sera accessible qu’en journée ou bien en soirée pour des évènements partagés par l’ensemble des locataires (fête des voisins…). En dehors des horaires d’ouverture décidés par le collectif, l’accès à l’escalier menant au toit sera fermé par une porte à clé.

Ce collectif est ouvert et pourra être élargi à tout moment sur simple demande. 15 locataires sont intéressés et souhaitent s’impliquer à la fois dans la réalisation et dans la gestion du jardin potager.

Présentation du projet

L’exposition des toits des immeubles est idéale pour un jardin : l’ensoleillement est présent toute la journée ; le jardin est exposé sud-sud-ouest, il bénéficiera des pluies réduisant l’arrosage manuel au minimum. La surface disponible est approximativement de 45 m2. Le jardin comporte un espace de culture potagère (les bacs de culture, soit à peu près 25 jardinières) mais également un lieu de convivialité pour les rencontres et échanges entre voisins. Il est rendu accessible par un escalier extérieur qui se trouve sur le palier de l’appartement n°7 (en extérieur, cf. dessin en page 3). Il fait donc parti des « parties communes » de la résidence. Cet accès est géré par une porte à clé.

La réalisation de ce projet demande donc - outre les frais liés à l’achat des bacs et du nécessaire pour la culture - que des travaux soient réalisés pour modifier l’existant, notamment la construction d’un escalier extérieur pour rendre le toit accessible, la mise en sécurité de ce dernier et l’installation de points d’eau sur le toit pour permettre l’arrosage des cultures.

Un dessin a été réalisé par Xavier Lagurgue, locataire au 43 rue Piat et architecte de l’agence XLGD et associés, afin de visualiser ce que pourrait être je jardin et son intégration dans la résidence en page 3 (figure 1).

Une photo de l’existant est également proposée en page 4 (figure 2).

Budget estimé

Chiffrage du jardin potager comprenant 25 jardinières : 5 000 euros

Accessibilité du toit par escalier métallique : 40 000 euros

Mis en sécurité du toit : 10 000 euros

Création d’un point d’eau : 3 000 euros

Terreau et paillis : 300 euros

TOTAL : 58 300 euros