Budget participatif de la RIVP

21 - 30 de 68 projets contenant le terme 'Cadre de vie'

Projet d'investissement

Espace ludique et créatif extérieur pour les enfants

132-05-Samedi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Créer un espace ludique et créatif pour les enfants sur la cour délaissée de la résidence.

Projet d'investissement

Des événements pour sortir les personnes de l'isolement

170-06-Mardi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Les Cardeurs-Mouraud, 20ème

Concrètement, il s’agit de s’appuyer sur l’expérience accumulée par des habitantes du quartier investies dans le centre social qui participent à l’ « espace loisirs et culture » du centre social. Elles y organisent des sorties familiales en autonomie (sans participation de salariés du centre social au-delà de la préparation, sauf quand un car est utilisé pour ces sorties).

Il s’agit aussi de s’adresser plus systématiquement à des personnes isolées et de favoriser leur implication dans la préparation et le choix des sorties (alors que ces sorties sont jusqu’à présent plutôt investies par des familles).

Le budget (5000€) permettrait le départ en sortie d’environ 80 familles, en fonction des destinations retenues. Cela représente par exemple, 2 sorties à la mer en car, 2 sorties en base de loisir (ile de France, car et accès aux installations), 4 sorties en transports pour une vingtaine de personnes (sortie culturelle ou de loisirs).

Projet d'investissement

Jardin partagé Zac Vaugirard (rue Aristide Maillol)

152-06-Vendredi  •  Utilisateur supprimé  •  Zac Vaugirard, 15ème

Avec quelques locataires du 2 rue Aristide Maillol 75015, nous aimerions créer un jardin partagé dans l'espace arboré appartenant à la RIVP. Nous pensons à un espace ouvert où nous cultiverions plantes, fleurs, légumes et fruits. Nous aimerions y inclure un compost et éventuellement une ruche.

Nous avons trouvé un emplacement (voir photo jointe). Il nous est difficile de connaître sa dimension car nous n'avons pas pu nous y rendre. En effet, il est fermé par une barrière et il y a actuellement une végétation abondante.

Nous sommes ouverts à des actions de sensibilisation sur le respect de cet espace communautaire et à des animations destinées à l'éducation à la nature.

Nous sommes enthousiastes mais nous avons besoin d'être guidés pour mener à bien ce projet.

Nous vous en remercions.

=> L'association Vergers Urbains se propose d'accompagner le lancement d'un espace à jardiner de manière participative pour les locataires, couplé à un espace de compostage.

Projet d'investissement

Un pigeonnier

169-06-Lundi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bd Macdonald, 19ème

La nuisance des pigeons est particulièrement pénible. L'installation de pigeonniers dans les cours intérieures du groupe Emile Bollaert pourraient peut-être canaliser leur divagation et permettre le contrôle de leur prolifération. 

Les pigeons y sont vraiment envahissants et nuisibles par leurs déjections, leurs roucoulements dès le point du jour et leur domination par rapport aux autres oiseaux. Depuis leur invasion , il n'est plus possible de voir d'autres espèces sauf les pies. Les mésanges et autres verdiers ont été chassés par la prépondérance des pigeons 

Projet d'investissement

Des volets aux fenêtres pour améliorer l'isolation du bâtiment

169-06-Lundi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Des volets aux fenêtres pour améliorer l'isolation du bâtiment que ce soit par temps froid (garder la chaleur notamment la nui) ou pendant la période estivale (pour faire obstacle au rayonnement) .

Projet d'investissement

Création d'un jardin partagé et espace compostage

130-05-Jeudi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

L'association Vergers Urbains se propose d'accompagner le lancement d'un espace à jardiner (Rue Bisson) de manière participative pour les habitants, couplé à un espace de compostage. Un jardin potager en bacs et un site de compostage pourraient prendre place sur certains espaces communs actuellement délaissés. Les habitants auront l’opportunité de gérer des sites identifiés en pied d’immeuble.

Dans une démarche circulaire et écologique, le compost pourra être utilisé par les résidents et les participant-e-s du futur jardin partagé. En partenariat avec l’association Pépins Production, une partie des plantes pourront être produite localement et de manière participative.

Nous proposons un accompagnement sous la forme suivante :

  • 3 temps d’échanges conviviaux et de mobilisation pour communiquer auprès de tous les habitants autour du projet de jardin et de compostage de manière à rencontrer des personnes motivés qui souhaiteraient s'impliquer,
  • 1 séance de co-conception (identification d’espaces à valoriser, élaboration d'un plan d'aménagement et détermination d’un mode gestion et d’entretien des espaces),
  • Accompagnement des porteurs-teuses de projet dans la formulation d’une candidature au compostage collectif auprès de la Mairie de Paris,
  • 1 chantier participatif (co-construction de l'aménagement de l’espace jardin avec les habitants),
  • 2 ateliers hors les murs à la pépinière de Pépins production pour la production d'une partie des plants qui seront plantés dans le jardin partagé,
  • 1 accompagnement jardinage sur 6 mois (ateliers réguliers pour fidéliser les habitants avec ce futur lieu)

Estimation du budget : 8 500 €

Projet d'investissement

Création du Jardin partagé Faure'midable

131-05-Vendredi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Elie Faure 12ème - Commandant l Herminier, 20ème

L’association Ville en Herbes se propose d’accompagner les habitants des abords de la porte de Vincennes dans la création et la gestion du jardin partagé Faure’midable. Cet accompagnement a pour but de permettre à un collectif d’habitants  de se constituer en association et de se former à la gestion du jardin afin d’être autonome à l’issue de la mission.

Cet accompagnement démarrera sous la forme d’une « concertation en action » au plus près du terrain et des habitants : visites du site et ateliers de conception du jardin, chantiers d’aménagement, formations pratiques  à l’agriculture urbaine et à la gestion d’un jardin partagé.

Nous poursuivons donc les objectifs suivants :

  • Mobiliser les habitants du 12ème autour d’un projet de jardin partagé, les associer à la conception et la création du jardin
  • Aider à la création d’un collectif d’habitants et leur donner les moyens de se constituer en association afin d’être autonome à la fin de la mission
  • Former les habitants aux techniques de jardinage biologique et plus largement à la gestion du jardin en vue d’une autonomisation progressive
  • Constituer un noyau solide d’habitants prêt à participer aux permanences Main verte en 2017 et à en prendre en charge en 2018

En 2018, l’association Ville en Herbes poursuivra son travail d’accompagnement des habitants avec pour objectif de les rendre de plus en plus autonome dans la gestion du jardin partagé.

Elle assurera ainsi une série de chantiers participatifs pour terminer l’aménagement du jardin, assurera des formations en jardinage écologique et aidera le collectif d’habitants à constituer une association et définir les règles de fonctionnement du jardin partagé (règlement intérieur).

  1. A l’occasion des permanences du mercredi :

Comme en 2017, nous consacrerons une grande partie des permanences à former les habitants à la gestion écologique d’un jardin partagé

  1. A l’occasion de nos événementiels (pâques, fête de l’été, fête des jardins, Halloween et Noël) :

Nous inviterons les familles ayant adhéré à l’association Ville en Herbes et s’étant inscrit au jardin Faure’midable à participer à nos événementiels fédérateurs . Ils se dérouleront au Jardin Faure’midable et participeront à valoriser le travail mené par les habitants.

  1. A l’occasion des permanences Main verte les week end :
  • 4 journées de chantiers participatifs à la journée

Ville en Herbes continuera son travail de mobilisation en action des habitants : mise en place d’un compost pour les déchets verts, installation de clôture ganivelle pour paysager le jardin, réalisation d’une treille pour ombrer une partie de la zone de convivialité etc.

  • 5 permanences encadrées les samedis matin ou après-midi : « formations à la gestion écologique du jardin Faure’midable »

Projet d'investissement

Embellir les résidences par la végétalisation

132-05-Samedi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Les associations Vergers Urbains et Pépins Production pourront accompagner les habitants pour embellir la résidence à travers la végétalisation participative. Cette dernière comprendrait plusieurs volets où chacun-e pourrait trouver sa place : revaloriser des espaces de jardins abandonnés de l'immeuble, créer de nouvelles jardinières en pied d'immeuble à parrainer, réinvestir les halls d'immeubles en les végétalisant.

Nous pourrons réaliser :

  • 1 visite du site avec les habitants pour identifier les espaces à valoriser par le végétal
  • 2 séances de communication/mobilisation en pied d'immeuble
  • 1 séance de co-conception concernant les espaces de jardins à investir et les halls d'immeuble pour déterminer les plantes adaptées à l'environnement des sites sélectionnés et aux envies des habitants (Pépins Production)
  • 1 séance de mobilisation/co-design des nouveaux bacs-jardinières à créer (Vergers Urbains)
  • 1 chantier participatif de construction des jardinières (Vergers Urbains)
  • Dans l'esprit de l'économie circulaire d'une production locale des plantes, 1 visite, découverte hors les murs à la pépinière de Pépins Production et atelier de production des jeunes plants destinés aux espaces végétalisés
  • Deux ou trois séances de plantation collectives

Estimation du budget : 5300€

Projet d'investissement

Le potager de la villa Ottoz

163-06-Mardi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Notre projet est présenté dans le cadre de l’initiative « Donnez vie à vos idées » lancée par la RIVP en avril 2017. Il s’intègre dans le thème « cadre de vie » mais également « lien social » et concerne la création d’un jardin potager partagé sur le toit terrasse de l’immeuble situé au 43 rue Piat dans le vingtième arrondissement de Paris et au-dessus de l’appartement n°7 (bâtiment situé en deuxième ligne par rapport à la rue).

Contexte général

L’installation d’un jardin potager sur l’un des toits terrasses de notre résidence participe de l’objectif de « 100 hectares de végétalisation des murs et des toits à l’horizon 2020 », affiché par la ville de Paris dans son programme « végétalisation du bâti ». Ce programme entend répondre à plusieurs objectifs d’ordre esthétique et écologique (développer la biodiversité, répondre au besoin d’espaces verts des habitants, participer au rafraichissement de la ville en limitant l’effet « îlot de chaleur urbain », améliorer la qualité de l’air et améliorer le confort thermique et acoustique des bâtiments).

Contexte spécifique à la résidence

La résidence du 43 et du 45 rue Piat se situe au-dessus du jardin de Belleville. Si tous les appartements ont des fenêtres qui s’ouvrent sur le jardin de Belleville, nombreux sont ceux qui ne disposent pas d’un balcon. Les balcons existants sont souvent trop étroits pour permettre l’installation de bacs de taille suffisante à la culture de plantes potagères. Certains appartements ont des terrasses mais ce n’est pas le cas de tous.

Par ailleurs, la résidence située sur les hauts de Belleville permet aux habitants dont les appartements se trouvent à une hauteur suffisante de jouir d’une vue magnifique sur Paris. Là aussi de nombreux habitants de la résidence ne disposent pas de la vue, d’autres l’ont « échangé » au fil des ans avec une immersion dans le vert en raison de la pousse des arbres du jardin de Belleville.

L’installation d’un jardin potager sur l’un des toits, espace à la fois commun et partagé par l’ensemble des locataires des immeubles du 43 et du 45 améliorerait donc le cadre de vie de l’ensemble des habitants en offrant à la fois un extérieur et la vue à tous, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Il renforcerait la cohésion sociale des habitants et leur sentiment d’appartenance collective grâce au développement d’un projet d’intérêt commun. Il constituerait une expérience enrichissante pour tous : participer à une dynamique collaborative et au mouvement du mieux vivre ensemble.

Composition de l’équipe

Le projet est porté par un collectif de locataires. Ce collectif composé des locataires intéressés assurera la réalisation et la gestion du jardin potager.

Pour des raisons de confort de l’ensemble des locataires mais également des raisons de sécurité, le jardin/potager sur le toit ne sera accessible qu’en journée ou bien en soirée pour des évènements partagés par l’ensemble des locataires (fête des voisins…). En dehors des horaires d’ouverture décidés par le collectif, l’accès à l’escalier menant au toit sera fermé par une porte à clé.

Ce collectif est ouvert et pourra être élargi à tout moment sur simple demande. 15 locataires sont intéressés et souhaitent s’impliquer à la fois dans la réalisation et dans la gestion du jardin potager.

Présentation du projet

L’exposition des toits des immeubles est idéale pour un jardin : l’ensoleillement est présent toute la journée ; le jardin est exposé sud-sud-ouest, il bénéficiera des pluies réduisant l’arrosage manuel au minimum. La surface disponible est approximativement de 45 m2. Le jardin comporte un espace de culture potagère (les bacs de culture, soit à peu près 25 jardinières) mais également un lieu de convivialité pour les rencontres et échanges entre voisins. Il est rendu accessible par un escalier extérieur qui se trouve sur le palier de l’appartement n°7 (en extérieur, cf. dessin en page 3). Il fait donc parti des « parties communes » de la résidence. Cet accès est géré par une porte à clé.

La réalisation de ce projet demande donc - outre les frais liés à l’achat des bacs et du nécessaire pour la culture - que des travaux soient réalisés pour modifier l’existant, notamment la construction d’un escalier extérieur pour rendre le toit accessible, la mise en sécurité de ce dernier et l’installation de points d’eau sur le toit pour permettre l’arrosage des cultures.

Un dessin a été réalisé par Xavier Lagurgue, locataire au 43 rue Piat et architecte de l’agence XLGD et associés, afin de visualiser ce que pourrait être je jardin et son intégration dans la résidence en page 3 (figure 1).

Une photo de l’existant est également proposée en page 4 (figure 2).

Budget estimé

Chiffrage du jardin potager comprenant 25 jardinières : 5 000 euros

Accessibilité du toit par escalier métallique : 40 000 euros

Mis en sécurité du toit : 10 000 euros

Création d’un point d’eau : 3 000 euros

Terreau et paillis : 300 euros

TOTAL : 58 300 euros

Projet d'investissement

Un jardin partagé

156-06-Mardi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Nationale, 13ème

Je propose un jardin partagé dans le secteur nationale. Avec la mobilisation d'une association pour développer des actions de sensibilisation auprès des jeunes (la nature, les plantes, comment jardiner...) en compagnie des adultes pour créer du lien entre les générations et se comprendre.