Budget participatif de la RIVP

Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Liste des projets du site : Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Projet d'investissement

Participer aux réflexions en cours concernant le parking

132-05-Samedi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Participer aux réflexions en cours sur le parking (fermé depuis 10 ans) pour envisager de conserver des places de parking à prix modérés pour les locataires et imaginer d’autres projets.

Projet d'investissement

Permettre l'accès à l'ascenseur pour descendre au rdc

130-05-Jeudi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Nous avons 2 ascenseurs dans l'immeuble, un qui monte et descend mais n'est accessible d'au 1er étage (donc nous devons passer par un escalier) et un autre qui ne fait que monter accessible au rdc.

Pour faciliter l'accès aux personnes à mobilité réduite ou aux personnes handicapées, il serait interessant de reconfigurer l'acsenceur accessible au rdc pour qu'il soit programmé également en mode "descente". Et donc permettre aux personnes lorsqu'ils descendent d'arriver directement au rdc.

Le budget serait consacré à l'étude de reconfiguration technique de l'ascenseur (étudier ce qui est possible de faire) et à l'intervention. 

 

Projet d'investissement

Réseau d'aide administrative

132-05-Samedi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Créer un réseau d’aide administrative (« écrivain public ») qui permettraient à des locataires volontaires d’en aider d’autres dans certaines démarches.

Projet d'investissement

Espace ludique et créatif extérieur pour les enfants

132-05-Samedi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Créer un espace ludique et créatif pour les enfants sur la cour délaissée de la résidence.

Projet d'investissement

Des panneaux solaires photovoltaïques et/ou thermiques

169-06-Lundi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Des panneaux solaires photovoltaïques et/ou thermiques (pour réchauffer l’eau) sur les toits, pour alimenter les parties communes (éclairage...), voire si c'est possible, les parties privatives (électricité, eau) .

Projet d'investissement

LOCAL A VELO - 62 RUE JULIEN LACROIX

103-04-Vendredi  •  esi n°15147 appart n° 0015  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Les habitants du 11 rue de la Ferme de Savy / 62 rue Julien Lacroix utilisent de plus en plus souvent leurs vélos - comme beaucoup de Parisiens.

Résultat, il n'y a plus de place dans les deux locaux à vélo et poussettes.

Bon nombre d’entre nous ne peuvent plus ranger leur vélo et sont donc contraints de les porter dans leur appartement. Ils montent les cycles dans les cages d'escalier, ce qui finit par laisser des traces de pneus sur les murs.

Dans le parking, il y a un espace mort qui pourrait être facilement aménagé pour les vélos.

L'avantage serait multiple :

• facilement aménageable sur un espace perdu dans le parking

• contribue à éviter les traces de pneus dans les cages d'escalier

• dans l'esprit de la politique de la ville qui encourage l'utilisation des vélos dans la capitale

 

Projet d'investissement

Supports pour vélos

132-05-Samedi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Installer des supports au sol et abris pour les vélos.

Projet d'investissement

Des volets aux fenêtres pour améliorer l'isolation du bâtiment

169-06-Lundi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Des volets aux fenêtres pour améliorer l'isolation du bâtiment que ce soit par temps froid (garder la chaleur notamment la nui) ou pendant la période estivale (pour faire obstacle au rayonnement) .

Projet d'investissement

Embellir les résidences par la végétalisation

132-05-Samedi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Les associations Vergers Urbains et Pépins Production pourront accompagner les habitants pour embellir la résidence à travers la végétalisation participative. Cette dernière comprendrait plusieurs volets où chacun-e pourrait trouver sa place : revaloriser des espaces de jardins abandonnés de l'immeuble, créer de nouvelles jardinières en pied d'immeuble à parrainer, réinvestir les halls d'immeubles en les végétalisant.

Nous pourrons réaliser :

  • 1 visite du site avec les habitants pour identifier les espaces à valoriser par le végétal
  • 2 séances de communication/mobilisation en pied d'immeuble
  • 1 séance de co-conception concernant les espaces de jardins à investir et les halls d'immeuble pour déterminer les plantes adaptées à l'environnement des sites sélectionnés et aux envies des habitants (Pépins Production)
  • 1 séance de mobilisation/co-design des nouveaux bacs-jardinières à créer (Vergers Urbains)
  • 1 chantier participatif de construction des jardinières (Vergers Urbains)
  • Dans l'esprit de l'économie circulaire d'une production locale des plantes, 1 visite, découverte hors les murs à la pépinière de Pépins Production et atelier de production des jeunes plants destinés aux espaces végétalisés
  • Deux ou trois séances de plantation collectives

Estimation du budget : 5300€

Projet d'investissement

Le potager de la villa Ottoz

163-06-Mardi  •  L'équipe du budget participatif  •  COPAS  •  Bisson Ramponneau-Piat, 20ème

Notre projet est présenté dans le cadre de l’initiative « Donnez vie à vos idées » lancée par la RIVP en avril 2017. Il s’intègre dans le thème « cadre de vie » mais également « lien social » et concerne la création d’un jardin potager partagé sur le toit terrasse de l’immeuble situé au 43 rue Piat dans le vingtième arrondissement de Paris et au-dessus de l’appartement n°7 (bâtiment situé en deuxième ligne par rapport à la rue).

Contexte général

L’installation d’un jardin potager sur l’un des toits terrasses de notre résidence participe de l’objectif de « 100 hectares de végétalisation des murs et des toits à l’horizon 2020 », affiché par la ville de Paris dans son programme « végétalisation du bâti ». Ce programme entend répondre à plusieurs objectifs d’ordre esthétique et écologique (développer la biodiversité, répondre au besoin d’espaces verts des habitants, participer au rafraichissement de la ville en limitant l’effet « îlot de chaleur urbain », améliorer la qualité de l’air et améliorer le confort thermique et acoustique des bâtiments).

Contexte spécifique à la résidence

La résidence du 43 et du 45 rue Piat se situe au-dessus du jardin de Belleville. Si tous les appartements ont des fenêtres qui s’ouvrent sur le jardin de Belleville, nombreux sont ceux qui ne disposent pas d’un balcon. Les balcons existants sont souvent trop étroits pour permettre l’installation de bacs de taille suffisante à la culture de plantes potagères. Certains appartements ont des terrasses mais ce n’est pas le cas de tous.

Par ailleurs, la résidence située sur les hauts de Belleville permet aux habitants dont les appartements se trouvent à une hauteur suffisante de jouir d’une vue magnifique sur Paris. Là aussi de nombreux habitants de la résidence ne disposent pas de la vue, d’autres l’ont « échangé » au fil des ans avec une immersion dans le vert en raison de la pousse des arbres du jardin de Belleville.

L’installation d’un jardin potager sur l’un des toits, espace à la fois commun et partagé par l’ensemble des locataires des immeubles du 43 et du 45 améliorerait donc le cadre de vie de l’ensemble des habitants en offrant à la fois un extérieur et la vue à tous, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. Il renforcerait la cohésion sociale des habitants et leur sentiment d’appartenance collective grâce au développement d’un projet d’intérêt commun. Il constituerait une expérience enrichissante pour tous : participer à une dynamique collaborative et au mouvement du mieux vivre ensemble.

Composition de l’équipe

Le projet est porté par un collectif de locataires. Ce collectif composé des locataires intéressés assurera la réalisation et la gestion du jardin potager.

Pour des raisons de confort de l’ensemble des locataires mais également des raisons de sécurité, le jardin/potager sur le toit ne sera accessible qu’en journée ou bien en soirée pour des évènements partagés par l’ensemble des locataires (fête des voisins…). En dehors des horaires d’ouverture décidés par le collectif, l’accès à l’escalier menant au toit sera fermé par une porte à clé.

Ce collectif est ouvert et pourra être élargi à tout moment sur simple demande. 15 locataires sont intéressés et souhaitent s’impliquer à la fois dans la réalisation et dans la gestion du jardin potager.

Présentation du projet

L’exposition des toits des immeubles est idéale pour un jardin : l’ensoleillement est présent toute la journée ; le jardin est exposé sud-sud-ouest, il bénéficiera des pluies réduisant l’arrosage manuel au minimum. La surface disponible est approximativement de 45 m2. Le jardin comporte un espace de culture potagère (les bacs de culture, soit à peu près 25 jardinières) mais également un lieu de convivialité pour les rencontres et échanges entre voisins. Il est rendu accessible par un escalier extérieur qui se trouve sur le palier de l’appartement n°7 (en extérieur, cf. dessin en page 3). Il fait donc parti des « parties communes » de la résidence. Cet accès est géré par une porte à clé.

La réalisation de ce projet demande donc - outre les frais liés à l’achat des bacs et du nécessaire pour la culture - que des travaux soient réalisés pour modifier l’existant, notamment la construction d’un escalier extérieur pour rendre le toit accessible, la mise en sécurité de ce dernier et l’installation de points d’eau sur le toit pour permettre l’arrosage des cultures.

Un dessin a été réalisé par Xavier Lagurgue, locataire au 43 rue Piat et architecte de l’agence XLGD et associés, afin de visualiser ce que pourrait être je jardin et son intégration dans la résidence en page 3 (figure 1).

Une photo de l’existant est également proposée en page 4 (figure 2).

Budget estimé

Chiffrage du jardin potager comprenant 25 jardinières : 5 000 euros

Accessibilité du toit par escalier métallique : 40 000 euros

Mis en sécurité du toit : 10 000 euros

Création d’un point d’eau : 3 000 euros

Terreau et paillis : 300 euros

TOTAL : 58 300 euros